Communiqué,  Rojava

Deux combattants français de Daech

Deux combattants français de Daech, dont un ayant posé avec une tête coupée à la main, ont vu leurs peines réduites en appel. La sentence passe de 15 à 10 ans de prison, avec une période de sûreté des deux tiers seulement! Grâce à cette aberrante décision de la justice française, ces barbares pourront prétendre à la liberté dans moins de 7 ans, sans à voir eu à répondre des crimes contre l’humanité dont ils ont été complices.

https://www.20minutes.fr/justice/2668751-20191206-deux-toulousains-partis-combattre-syrie-condamnes-dix-ans-prison-appel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *