Communiqué,  Rojava

Création du Collectif des Combattantes et des Combattants Francophones du Rojava (CCFR)

Nous, volontaires francophones de différentes unités composant les Forces Démocratiques Syriennes, avons décidé de nous constituer en un collectif.
Nous ne sommes ni une instance officielle des FDS ni une organisation comprenant en son sein uniquement des militants révolutionnaires, mais globalement ceux et celles qui se sont engagés, par les armes, en soutien à la révolution en cours au nord et à l’est de la Syrie.
Nous ne sommes pas non plus liés aux différents partis kurdes et, en tant qu’internationalistes, nous soutiendrons d’autres luttes à travers le monde.
Nous avons ainsi plusieurs objectifs.

Le premier est le suivi des volontaires à leur retour par l’entraide et l’accompagnement pour des besoins matériels, psychologiques et financiers (assistance judiciaire, accès au logement, au travail, à l’éducation, etc.). En effet, nombre d’entre-nous devons faire face à un retour à une vie civile peu accueillante et peu compréhensive de notre engagement, poussant plusieurs à mettre fin à leurs jours.
Pour ce faire, nous mettons en place une structure permettant une telle prise en charge avec plusieurs acteurs de la santé et du social (psychologue, avocat, assistant social, etc.). Il est pour nous primordial, suite à plusieurs suicides d’anciens volontaires et au malaise que plusieurs autres subissent au quotidien, de se doter de tels outils.
Dans le même sens, nous souhaitons y inclure les familles de nos amis et camarades martyrs, tombés dans la lutte pour cette révolution, que ce soit en combattant l’État
Islamique, le régime syrien ou l’État turc, et celle de ceux qui se sont ôtés la vie chez eux, victimes d’un mal profond suite à leur expérience.

Notre second objectif d’être une structure de communication efficiente afin de partager l’actualité de la situation militaire et politique de la révolution organisée aujourd’hui par l’Administration Autonome de la Syrie du Nord et de l’Est. Ainsi, nous désirons nous défendre contre les attaques à notre égard venant de la part de groupes de réflexions, de journalistes ou de politiques. Nous souhaitons aussi être un canal officiel face aux individus qui mentent autour d’eux sur leur expérience en Syrie, voire en l’inventant totalement, qui insultent notre combat et la mort de nos martyrs dans un intérêt égoïste voire pécuniaire.
En opposition à ceux qui en donnent une vision apolitique et aseptisée, nous considérons que ceux et celles ayant passé plusieurs semaines et plusieurs mois sur le terrain du côté des camarades des FDS sont les seuls à pouvoir parler légitiment de notre combat. Ceci se fera notamment par la rédaction de communiqués si nécessaire, que cela soit pour analyser notre engagement en Syrie ou pour dénoncer ceux décrits précédemment.

Notre troisième objectif est d’organiser la solidarité internationale avec cette révolution en établissant des ponts entre les organisations sur place et celles de nos pays respectifs ainsi que, plus largement, l’opinion publique. Un tel travail permet de même de faire vivre la mémoire de nos amis et de nos camarades, notamment par la réalisation d’un travail d’archivage du volontariat en Syrie, mais aussi de valoriser politiquement le volontariat internationaliste.

Nous ne résumons pas notre militantisme au Rojava ni aux FDS. Internationalistes, nous soutenons les luttes qui tentent de faire disparaître les différentes formes d’oppression, et combattons pour un monde plus juste, pour construire un avenir meilleur pour l’Humanité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *